Pratique MEDITER POUR DIRE OUI A CE QUI EST 20 min

MEDITER POUR DIRE OUI A CE QUI EST : c’est l’attitude d’acceptation pour gagner en sérénité, en discernement et efficacité

Ecouter le podcast introductif L’acceptation du réel tel qu’il est

MEDITER POUR DIRE OUI A CE QUI EST

La méditation de pleine conscience permet d’expérimenter l’acceptation et de s’entraîner à considérer les choses exactement comme elles sont. C’est l’une des sept attitudes fondamentales à cultiver pendant la pratique méditative et certainement l’une de plus difficiles transmises par Jon Kabat-Zinn, Au coeur de la tourmente, la pleine conscience, J’ai lu, 2012.

L’acceptation n’est d’ailleurs pas toujours bien perçue et il faut d’emblée poser qu’il ne s’agit pas du tout d’une attitude passive de soumission ou de résignation. C’est au contraire un fondement de la pratique qui permet une attitude dynamique mais en lien et dans le respect de nos valeurs. En effet, au lieu de considérer les choses comme nous voudriions qu’elles soient et de les forcer à être autres qu’elles ne sont, il s’agit de considérer le réel tel qu’il se présente et de l’accepter tel qu’il est afin d’adopter une attitude vraiment appropriée à chaque situation et de poser un acte juste. L’acceptation est une étape importante qui va de pair avec la compréhension de la nature profonde de la vie qui est en perpétuel changement. C’est également un pas décisif vers davantage d’équanimité pour sortir des réactions automatiques souvent disproportionnées et trouver des réponses ajustées aux circonstances.

Ce fondement est particulièrement difficile à accueillir pour le professeur qui est dans une attitude volontaire et déterminée à accomplir son devoir et à exercer sa fonction avec une grande conscience professionnelle. Pourtant nos échanges informels témoignent assez vite du poids émotionnel que nous ressentons parfois après un cours et qu’il peut nous arriver de traîner assez longtemps le soir ou le week-end. Les ressentis négatifs sont fréquents dans notre quotidien et peuvent nous gâcher la vie non seulement sur le temps de travail mais également sur les plans personnels ou même sur le plan de la santé et de l’équilibre global. Les situations sont bien connues qui engendrent spontanément de la déception, de l’énervement voire de la colère : un ordinateur ou un vidéoprojecteur en panne, une connexion internet défaillante, un travail qui n’est pas fait, un travail qui n’est pas rendu à la date prévue, une attitude en classe qui est désinvolte voire franchement inappropriée, un refus de sortir ses affaires, de jeter son chewing-gum, de noter le cours, de répondre à des questions…

Il convient tout d’abord de se libérer de tout sentiment de culpabilité ou de honte à l’égard de nos ressentis conformément à l’attitude du non-jugement. En effet, les connaissances sur le fonctionnement cérébral indiquent bien que le cerveau humain est particulièrement efficace pour résoudre les problèmes et même pour les anticiper. Il n’y a donc pas lieu de s’en vouloir. Mais il s’agit de reconnaître que la résistance ou la colère voire les emportements et autres crises de rage ne contribuent généralement pas à vivre mieux des circonstances difficiles voire adverses. Honnêtement on peut même dire qu’on perd en discernement, en efficacité voire en crédibilité. Comme le dit Christophe André, il est en revanche prouvé qu’accepter et dire « oui » à ce qui est diminue notre stress aussi bien psychologique que physiologique. Dire « oui » à ce qui est ce n’est certes pas dire « c’est bien », ce n’est pas de la méthode Coué, mais pour Christophe André c’est dire « voilà ce qui est », comme on dirait « ok, je note » ou « ok j’en prends acte ».

Par ailleurs, depuis l’Antiquité les philosophes stoïciens comme l’empereur Marc-Aurèle (in Pensées pour moi-même, 160-180 ap JC, apogée de l’empire romain) proposent des exercices philosophiques pour parvenir à êtreavec ce qui est présent, ce qui nous est donné à vivre sans désespérer ni prendre les choses personnellement puisque tout finit par changer.

C’est très précieux de revoir en particulier ce qui concerne la notion de responsabilité selon Marc-Aurèle. Ce dernier invite en effet à déterminer ce qui relève de sa responsabilité et ce qui n’en relève pas afin de parvenir à une meilleure stabilité et à une plus grande tranquillité intérieure : « Que la force me soit donnée de supporter ce qui ne peut être changé et le courage de changer ce qui peut l’être mais aussi la sagesse de distinguer l’un de l’autre ». Reconnaître que le réel est ce qu’il est permet de concentrer sur ce qui dépend réellement de nous et nous sentir moins stressés concernant le reste. Nous pouvons en espérer une meilleure efficacité personnelle et professionnelle, un ajustement plus précis des réponses aux situations diverses qui nous sont données à vivre et globalement une plus grande sérénité dans l’existence.

Cette recherche de l’équanimité, à savoir d’une certaine égalité d’humeur et d’un plus grand flegme est assez ambitieuse. Parvenir au détachement et à la sérénité à l’égard de toute sensation ou évocation, agréable ou désagréable, est sans doute l’apanage des philosophes ou des sages.

MEDITER POUR DIRE OUI A CE QUI EST

Modestement, grâce à la pratique de la méditation de pleine conscience on observe toutefois un mieux-être et une plus grande liberté intérieure. La posture dite de la montagne proposée par le yoga ou simplement l’image de la montagne permettent enfin de s’enraciner davantage et de se stabiliser par une plus grande acceptation de soi, de ses ressentis ou des circonstances passées ou présentes.

Remerciements à Camille NAVARRE https://www.yogabulle.fr/

Vidéo Jon Kabat-Zinn : https://www.youtube.com/watch?v=7VzdagQezl8 pour se libérer de la souffrance

https://www.babelio.com/livres/Kabat-Zinn-Au-coeur-de-la-tourmente-la-pleine-conscience-MB/288891

L’acceptation par Christophe André https://www.youtube.com/watch?v=674kBhIFDnQ

MEDITER POUR DIRE OUI A CE QUI EST
La méditation suppose et permet de développer une attitude d’acceptation pour gagner en sérénité, en discernement et efficacité

image : tribut à 20-httpspixabay.comfrusersclker-free-vector-images-3736 (2)

MEDITER POUR DIRE OUI A CE QUI EST