GRAND MÉCHANT STRESS : fiche professeur

Support professeur pour accompagner les élèves dans la découverte des mécanismes du stress et les ressources pour le gérer : GRAND MÉCHANT STRESS : fiche professeur

LE STRESS DANS TOUS SES ETATS
LE STRESS COMME UN GRAND MECHANT LOUP

GRAND MÉCHANT STRESS : fiche professeur
On a observé que les élèves sont intéressés par la compréhension des mécanismes du stress et
qu’avant une évaluation notamment ils acceptent et apprécient les exercices de ressenti et
d’apaisement du stress. Ils sont rassurés d’apprendre que le stress est un processus tout à fait
normal et partagé par tous.
I/ STRESS, Où ES-TU ?
Intention : identifier les ressentis corporels
A/ DANS QUELLE PARTIE DU CORPS RESSENTEZ-VOUS LE STRESS ?
→ dessiner le bonhomme du stress et faire participer les élèves
→ ZONES D’IMPACT DU STRESS :
sont personnelles
méritent d’être connues
nécessitent un entraînement pour être reconnues
B/ LES EFFETS PHYSIOLOGIQUES DU STRESS
Le stress crée une perturbation qui s’inscrit profondément dans le
corps
Il vaut mieux en repérer les premières alertes de faible intensité
plutôt que d’attendre la côte d’alerte maximale
https://www.neosante.eu
EXPERIMENTER : respirer profondément dans ses zones d’impact du stress
pour inhiber 90 % de la noradrénaline
c’est-à-dire pour calmer le cerveau
et apaiser la production des hormones du stress
II/ STRESS, QUI ES-TU ?
Intention : comprendre les mécanismes du stress
A/ REACTION GENERALE DE L’ORGANISME POUR S’ADAPTER ET SURVIVRE
(SYNDROME D’ADAPTATION)
= mobilisation physiologique = production immédiate d’hormones
adrénaline
endomorphine
cortisol
noradrénaline
BUT = réagir vite
par exemple face à un lion
et permettre si je suis …
un ours → attaquer
une gazelle → fuir
un caméléon → se figer
MOYEN : produire un excédent d’énergie et
activer des réflexes rapides
https://www.nutergia.com/fr
Blog.initiatives.fr
B / BON ET MAUVAIS STRESS
adrénaline
endomorphine : énergie / résistance à la douleur / plaisir
cortisol : brouille les fonctions exécutives du cerveau
noradrénaline : inhiber les actes
Pour retrouver force et sérénité : la posture de l’arbre : pieds comme points d’ancrage et mobilité et
légèreté du haut du corps
III / STRESS, QUE FAIS-TU …DANS MON CERVEAU ?
A/ LES GÉNÉRATEURS DE STRESS
→ faire dresser la liste des générateurs internes/externes
→ générateurs internes :
en faire toujours plus / comprimer le temps
se sacrifier sans limite
manque de repos
les exces
la comparaison
les jugements négatifs / dévalorisation
→ générateurs externes :
changement même positif
bruit / agitation
excès d’activité / de travail
multitâches
conflits / disputes
jugements / critiques
attentes / obligation de résultats
→ remarque : nombre des générateurs de stress ne sont que de pensées (ruminations, anticipations
anxieuses, dévalorisation ) or la pensée d’un danger réel produit le même effet dans le cerveau
et le corps que la présence de ce danger dans la réalité physique
→ remarque : nombre de générateurs sont des excès ou des manques
→ youpi ! La Pleine présence redonne le pouvoir d’observer ses pensées, de gérer les excès
comme les manques
→ formule magique de la Pleine Présence : « je suis en train de penser que…. »
On peut reprendre le pouvoir sur les pensées, lâcher les ruminations, lâcher les anticipations
anxieuses et par la concentration sur le souffle, retrouver de la fluidité, de l’apaisement et du
calme
B/ STRESS, MEMOIRE ET EFFICACITE SCOLAIRE
Le stress est un bon stimulant et dans certaines limites améliore la vigilance, l’endurance et les
performances.
Produit en excès le stress occupe le cerveau et crée une SATURATION
COGNITIVE comme un brouillage de la MEMOIRE DE TRAVAIL qui bloque
par exemple un élève lors d’une récitation orale
Comprendre le processus cognitif
1/ information → 2/ perception → 3/ mémoire de travail = évocation mentale (comprendre, analyser,
réfléchir) → 4/ mémoire à moyen ou long terme (brasser, comparer, relier, associer, stocker)
⇒ il est nécessaire de se débarrasser du surplus de stress négatif
EXERCICES :
→ ressentir le corps / bouger pour évacuer le stress
→ tension / relâcher = ESSORER LE STRESS
https://www.nutergia.com/fr
BILAN
LA RESISTANCE AU STRESS EPUISE NOS RESSOURCES
IL VAUT MIEUX SURFER LES VAGUES DE STRESS
EN COMBINANT LES TECHNIQUES
©Disney
RECAPITULONS LES PRATIQUES CONNUES
1- Observer en pleine présence nos pensées stressantes
(lâcher les ruminations, lâcher les anticipations anxieuses, les jugements négatifs et
les dévalorisations, retrouver le pouvoir sur nos pensées )
2- Observer en pleine présence les 1ères alertes du stress dans le corps avant
d’être complètement envahi par les stress de la tête aux pieds. (ressentir les zones
d’impact du stress, respirer dans ces zones)
3- La respiration est l’antidote le plus puissant et le plus pratique pour apaiser le
stress et limiter la production des hormones du stress
3- Se libérer des griffes du stress grâce à l’ancrage dans les pieds et la souplesse
du haut du corps comme un arbre qui est solide en terre et souple face au vent
4- Essorer les hormones du stress en bougeant, marchant, courant, dansant …ou
en examen en tendant tous les muscles du corps et relâchant sur l’expiration