LA CONFIANCE

La confiance est une attitude nécessaire à la méditation et constitue en retour une de nos ressources à activer au fil des jours

La méditation, comme nous l’avons vu, suppose et cultive 7 attitudes qui sont comme des piliers de la pratique et qui en retour constituent des ressources au fil des jours. La confiance est l’une de ces attitudes et un fondement majeur de la pratique méditative. Pour comprendre le sens de la confiance ici, nous pouvons utiliser les antonymes. Quand on s’installe pour méditer, on évitera de rester dans la méfiance, dans la défiance ou la suspicion voire l’incrédulité. Au contraire, on abandonnera ses craintes, ses doutes et des résistances, on s’adonnera à la pratique avec la tranquillité et l’assurance que c’est une pratique qui nous convient. Et si le doute ou les craintes sont présentes, nous nous entraînerons à cultiver la confiance en notre intuition : oui, nous avons l’intuition que la méditation est une ressource utile pour nous. Ainsi nous développerons la confiance en notre propre « autorité ». Enfin, cultiver la confiance développera la capacité à pouvoir sentir nos limites. La confiance ainsi exercée en méditation constitue une ressource qui permet de devenir encore plus soi-même et de prendre la responsabilité de ses propres ressentis. Plus nous allons cultiver la confiance en nos ressentis et en nos intuitions, plus il nous sera facile d’avoir confiance en l’autre, en la vie et peut-être même en quelque chose de plus vaste que nous-mêmes. Ces considérations sont issues de l’oeuvre de Jon Kabat-Zinn, Au coeur de la tourmente, la pleine conscience, J’ai lu, 2012. https://www.babelio.com/livres/Kabat-Zinn-Au-coeur-de-la-tourmente-la-pleine-conscience-MB/28889.

Confiance et méditation : méditer suppose une certaine confiance et en retour la méditation fait de la confiance une de nos ressources.

Par ailleurs, ce fondement de la pleine présence qu’est la confiance est majeur dans le domaine de l’enseignement. L’idée de se fier à son intuition et à sa propre autorité évoque tout d’abord ces situations vécues par nos élèves qui spontanément trouvent et écrivent la réponse juste puis hésitent, redoutant un piège et ayant de peur de se tromper. On les voit qui devant tant de « facilité » barrent cette première réponse et en écrivent une fausse. C’est particulièrement intéressant de s’en rappeler et d’en faire prendre conscience par les élèves. On peut leur rappeler que les enfants naturellement se fient à leur première intuition et n’hésitent pas quand on leur propose un choix. Cette tendance naturelle s’estompe peu à peu, et, progressivement cette spontanéité pleine d’assurance est parasitée par nos pensées, nos émotions et nos constructions mentales. Nous-mêmes en tant que professeur avons intérêt à éprouver cette forme de confiance pour inspirer nos élèves et leur tendre un miroir qui les fera avancer dans la tranquillité et la détermination.

Un autre aspect de ce fondement invite à assumer davantage nos ressentis afin d’être davantage soi-même d’instant en instant. C’est très intéressant pour nous en tant que professeur puisque nous pouvons servir ensuite en la matière de source d’inspiration pour les adolescents particulièrement confrontés à la difficulté de devenir eux-mêmes et d’être ce qu’ils sont, d’en assumer toutes les implications à commencer par les implications émotionnelles. Nous avons déjà remarqué que grâce à la Pleine présence, nous pouvons prendre notre part dans l’éducation émotionnelle des jeunes simplement par l’exemple que nous offrons au quotidien. Nous avons remarqué qu’ils comprennent quand nous les informons que nous atteignons nos limites et que nous parvenons à verbaliser nos ressentis.

Enfin, se fier à « sa propre autorité » est également étayant pour les professeurs puisque désormais tout le monde se pique d’être un expert en éducation et un expert dans toutes les matières. La défiance est grande non seulement de la part de l’institution mais aussi des parents et des élèves eux-mêmes. Sans en revenir aux temps immémoriaux du maître tout puissant et inaccessible à la critique, il convient de se rappeler que, par expérience et par expertise, souvent nous sommes les mieux placés pour savoir ce qui doit être fait et comment le faire. C’est apaisant de recevoir ainsi un petit rappel sur la validité de nos intuitions et sur la justesse de l’autorité qu’elles nous confèrent.

Plus globalement, les publications de Frédéric Midal docteur en philosophie et enseignant en méditation, insistent bien sur le fait que « la confiance ne vient pas de l’absence de risque » et que, paradoxalement, plus nous cherchons à tout contrôler par un effort de notre volonté, moins nous ressentons la confiance. C’est logique aufond puisqu’il est en réalité impossible de tout contrôler. Ici, ce n’est pas tant la « confiance en soi » dont il est question mais plutôt la confiance avec un grand C. Et c’est le sens même de toute existence qui est en question. Pour Frédéric Midal, la confiance vient à nous précisément quand « on comprend que toute existence comporte un risque ». Et, au lieu d’être lesté du poids de nos doutes, de notre peur de l’échec et de nos resistances à toute expérience pénible ou insatisfaisante, nous retrouvons notre légereté naturelle, notre élan vital et notre joie de vivre car tout devient possible, simple et facile. La méditation est une expérience qui développe ce sentiment de sécurité intérieure qu’est la confiance. C’est un entraînement pour reconnaître d’abord nos doutes, accepter nos peurs du jugement et de l’échec et nos résistances aux expériences désagréables et difficiles. C’est aussi un exercice pour nous reconnecter avec qui nous sommes au plus profond de nous-mêmes, pour renouer avec la source de vie présente en nous et pour retrouver cet élan et cet enthousiasme qui donnent le courage de s’engager quand même et d’agir quoiqu’il arrive dans la tranquillité, l’assurance et le sentiment de la sécurité intérieure.

ECOUTER CET ARTICLE LU EN CLIQUANT ICI

ECOUTER LA PRATIQUE MEDITER POUR RESSENTIR LA CONFIANCE

https://www.psychologies.com/Culture/Spiritualites/Meditation/Interviews/Manque-de-confiance-comment-la-meditation-peut-aider