Intro : L’estime de soi et la méditation 8 min

Découvrir l’estime de soi et comment la méditation permet de la renforcer pour la rendre haute et stable quoiqu’il arrive.

Pour écouter la pratique de méditation MEDITER RENFORCE L’ESTIME DE SOI

La confiance en soi et de l’estime de soi sont des thématiques fondamentales de la méditation de pleine conscience qui permet à la fois de mieux les comprendre et de les renforcer notablement.

Précisons d’emblée que l’intention n’est pas d’encourager le mode compétitif ni de se positionner sur le mode du « faire » pour performer toujours plus, toujours mieux, toujours plus vite… L’intention de la méditation est plutôt d’élucider les liens qui existent entre l’estime de soi et le niveau de stress par exemple afin de parvenir à un mieux-être au fil du temps, dans la dimension de « l’être ». C’est éventuellement élaborer un nouveau mode de fonctionnement de soi à soi-même, et aussi, de soi aux autres. Les références qui sont les nôtres ici sont principalement dans le domaine psychologique le livre de Christophe André, Imparfaits, Libres et heureux. Pratiques de l’estime de soi, Odile Jacob, 2006 Paris et celui de Jeanne Siaud-Facchin Tout est là, juste là, Odile Jacob, 2014, Paris.

L’estime de soi étymologiquement a bien sûr à voir avec la valeur que l’on se reconnaît en fonction du regard que l’on porte sur soi et qui dans l’idéal devrait être un regard assez objectif et assez bienveillant. En plus de cette vision de soi, l’estime de soi dépend aussi de l’acceptation de soi c’est-à-dire de notre capacité à intégrer nos qualités et nos défauts et à maintenir, en nous, une balance en équilibre entre les uns et les autres, dans la conscience qu’il n’y a pas de meilleure version de nous-mêmes. De la même manière, l’estime de soi dépend de l’amour que l’on se porte de manière inconditionnelle et dont l’intensité ne varie pas selon nos succès et nos erreurs. C’est ainsi que l’on ressentira un sentiment de sécurité intérieure, suffisamment stable et solide, pour se sentir capable de faire face à toutes les situations, ce qu’on appelle la confiance en soi. Tout l’enjeu et non des moindres, c’est de parvenir à renforcer son estime de soi et à la cultiver afin qu’elle demeure haute et stable quoiqu’il arrive. Il nous revient de bien nous connaître, dans nos qualités et nos limites, pour ressentir profondément que, quoiqu’il arrive, nous pouvons compter sur nous-mêmes.

La méditation de pleine conscience est une pratique qui permet de renforcer l’estime de soi. En effet, l’observation de la respiration est une pratique bienfaisante qui permet de se reconnecter au corps qui est le premier lieu où ressentir de la confiance. Ajuster sa posture de méditation permet également de se redresser pour ressentir davantage de dignité, de stabilité et d’ouverture. Parfois en méditation, nous nous entraînons à dessiner un léger sourire et à en observer les bienfaits car le cerveau ne distingue pas la différence entre un sourire volontaire et un sourire involontaire et génère le même ressenti de bien-être intérieur. La méditation est aussi une pratique qui permet de retrouver sa liberté de penser et d’agir.

En effet, nous savons qu’il existe de manière neurophysiologique un circuit de renforcement positif qui favorise le passage à l’action et qui encourage la réussite. Mais, il existe aussi un autre circuit, celui qui renforce le stress et inhibe l’action. Or, ces deux circuits fonctionnent en antagonisme. En méditant, nous apprenons à les distinguer et à les reconnaître rapidement. Nous prenons conscience des pensées automatiques que nous générons sur nous et nos performances. Au lieu de continuer à nous critiquer ou nous dévaloriser, nous pourrons choisir de privilégier le circuit qui encourage la réussite, qui veille à notre bien-être psychique et émotionnel et qui nous traite avec respect et bienveillance. C’est le circuit qui permet d’accéder à nos ressources internes. Au minimum, pour commencer, nous pouvons décider de nous « fiche la paix » et de nous laisser « être », de nous laisser travailler, nous distraire ou dormir… dans la tranquilité intérieure et la sérénité intime. Car, globalement, reconnaissons que les erreurs sont des exceptions par rapport à tout ce que nous réussissons par ailleurs. Donc, à nous de reconnaître nos qualités et de les conserver dans un coffre précieux en notre for intérieur pour contrebalancer les avaries, les critiques et les jugements dévalorisants que la vie ne manquera pas de nous adresser un jour ou l’autre. Ce n’est pas à nous d’en rajouter. Au contraire, nous pouvons même trouver des astuces comme de tenir un carnet des réussites dans lequel nous pourrons noter régulièrement « aujourd’hui je me sens fier de moi… » et ainsi objectiver nos compétences et améliorer notre estime de nous-mêmes. Pour finir, nous pouvons aussi considérer la vie comme une aventure et non comme une compétition. Dès lors, nous changerons nos standards de référence afin par exemple de ne pas considérer seulement en terme de réussite sociale ou financière le bilan de nos actions et de nos entreprises. On peut par exemple prendre en compte d‘autres critères et se demander : ai-je progressé ? ai-je appris quelque chose ? Ai-je partagé ?

https://www.jeannesiaudfacchin.com/index.php?option=com_content&view=article&id=81:tout-est-la-juste-la&catid=23&Itemid=343&lang=fr

support pour les élèves de lycée

support pour les professeurs de lycée : renforcer l’estime de soi

Découvrir l’estime de soi et comment la méditation permet de la renforce
r pour la rendre haute et stable quoiqu’il arrive.