« La joie est une puissance, cultivez-la » attribuée au Dalaï Lama

« La joie est une puissance » article inspiré de la citation du Dalaï-Lama qui nous invite à accorder une attention équitable à la joie

La joie est une émotion qui paradoxalement est assez peu étudiée et peu mise en valeur dans l’art et la littérature. A la manière du dicton « les gens heureux n’ont pas d’histoire » ou « on ne parle jamais des trains qui arrivent à l’heure », le ressenti émotionnel et corporel de la joie étant agréable et sans problème, on peut facilement laisser aller et dire « circulez » comme s’il n’y avait rien à voir.

"La joie est une puissance, cultivez-la" attribuée au Dalaï Lama
https://pixabay.com/fr/users/meneya-1998807/

Or, la méditation de pleine conscience se veut une invitation à observer attentivement et régulièrement cette émotion pure qui se reconnaît à un éclat de rire, à un large sourire ou à des yeux qui pétillent et au corps qui frétille. C’est que la joie jaillit directement du cœur, elle nous porte et nous rend enthousiastes. La joie nous rend disponibles, ouverts et optimistes. Le langage de cette émotion est aussi parfaitement universel : le sourire, l’étincelle dans les yeux, un ineffable rayonnement. Et des mesures scientifiques de la chaleur corporelle ont prouvé qu’un Scandinave comme un Thaïlandais irradient de la même et douce chaleur, diffuse et légère, dans tout leur être, de la tête aux pieds et particulièrement dans la zone du cœur. La joie se  reconnaît donc bien à cette aura que physiquement nous ressentons chez nous comme chez les autres comme un mouvement d’ouverture à la Vie en nous et autour de nous.

Vous trouverez en podcast une pratique toute simple pour méditer la joie et s’entraîner à ouvrir son cœur à la joie. Il ne s’agit pas du tout d’une méthode Coué ou d’une positive attitude, volontariste et artificielle. Il s’agit de s’entraîner à reconnaître la joie quand elle est là et à lui accorder au moins autant d’attention qu’aux autres émotions. Pour les autres émotions, le cerveau habitué à résoudre des problèmes, s’agrippe tout seul à au risque parfois de faire perdurer inutilement une grosse colère ou un vilain dégoût. Pour la joie, il nous appartient de la cultiver et de remplir en nous comme une petite réserve personnelle afin d’en avoir toujours au fond de nous quand les coups durs sont là. Ceux qui connaissent Harry Potter pourront comprendre qu’il nous appartient de préparer et d’entretenir nos « patronus », nos antidotes à tous les « détraqueurs » qui s’appliquent à aspirer en nous la joie de vivre. Pour Harry Potter, l’anti-héros par excellence, l’enfant sans parents qui vit sous l’escalier et qui doit survivre à son oncle et sa tante et leur fils Dudley, ça ne tient pas à grand-chose. Quand il est au point de rupture et que sa joie de vivre l’abandonne, il évoque le souvenir de Ron et Hermione, ces amis. Au fond, ça ne va pas chercher bien loin, un copain et une copine. Encore faut-il penser à activer ses antidotes et avoir le réflexe d’y avoir recours pour qu’ils nous en restent toujours une petite réserve à utiliser en cas d’urgence. Prêter attention à la joie, consacrer du temps à observer et cultiver la joie toute simple de vivre, s’entraîner à y revenir quand c’est nécessaire, c’est un entraînement que la méditation nous permet de pratiquer régulièrement. C’est notre choix et c’est aussi notre responsabilité car c’est une contribution à la bonne marche du monde qui est loin d’être anodine.

« La joie est une puissance » article à écouter ci-dessous

« la joie est une puissance » méditation à écouter ci-dessous

Le Livre de la joie

https://www.babelio.com/livres/Dalai-Lama-Le-Livre-de-la-joie/887407